Iphone background

Vous êtes...

stress au travail

Stress au travail : comment le gérer ?

3
minutes de lecture

Le stress au travail est une réalité pour de nombreuses personnes. Selon l’enquête de People at Work de 2022, 67% des salariés déclarent ressentir du stress au travail au moins une fois par semaine. Les exigences croissantes, les délais serrés et les responsabilités accrues peuvent tous contribuer à une pression excessive et nuire à notre bien-être général.

On aurait par contre vite tendance à oublier que le stress n’est pas forcément une mauvaise chose tant qu’il n’est pas chronique. Et surtout, qu’il est possible de mettre en place des mécanismes pour y faire face et d’augmenter sa résilience face à la pression.

Dans cet article, nous allons explorer diverses stratégies et techniques pour gérer efficacement le stress au travail, afin de tendre - autant que possible en tout cas - vers une vie professionnelle épanouissante et équilibrée.

Rappelons quand même que l’employeur a une obligation légale de protection et de préservation de la santé mentale et physique de ses salariés et que malheureusement la gestion de son stress n’est pas suffisante lorsque nous sommes confrontés à des conditions de travail nocives pour la santé.

Stress au travail, de quoi parle-t-on ?

Le stress au travail fait référence à la tension et à la pression ressenties par un individu dans un environnement professionnel. Comme l’explique notre psychologue Louise Pereira : “On parle de stress au travail quand une personne va ressentir un déséquilibre entre ce qu’on lui demande de faire dans le cadre de son travail et l’évaluation qu’elle fait de ses ressources pour répondre à cette demande.

Le syndrome général d’adaptation décrit par Hans Selye permet de décrire les mécanismes physiologiques du stress en trois phases :

  1. Alarme : Dès sa confrontation à une situation évaluée comme stressante, l'organisme réagit immédiatement en libérant des hormones, dont l’adrénaline. Celles-ci augmentent la fréquence cardiaque, la tension artérielle, les niveaux de vigilance, la températurecorporelle… Ces modifications ont pour but de préparer l'organisme à se préparer au combat ou à la fuite.
  2. Résistance : Si la situation stressante persiste, peu de temps après la première phase, de nouvelles hormones sont sécrétées (par la glande corticosurrénale). Celles-ci augmentent le taux de sucre dans le sang pour apporter l'énergie nécessaire aux muscles, au cœur et au cerveau et y maintenir un niveau constant de glucose. L’organisme se prépare aux dépenses énergétiques que nécessite la réponse à la situation stressante.
  3. Épuisement : Si la situation stressante se prolonge ou s’intensifie, les capacités de l’organisme sont débordées. Il est alors submergé d'hormones qui peuvent devenir délétères pour la santé à terme.

On voit bien au travers de ces différentes phases que le corps réagit comme si la situation stressante était une menace réelle pour la vie de l’individu : que je sois face à un lion qui rugit devant moi, ou confronté à une charge de travail importante à absorber dans un délai court, le mécanisme de stress dans mon corps sera le même.” conclut Louise Pereira.

Les symptômes du stress au travail

Le stress au travail peut se manifester de différentes manières chez les individus.

L’INRS classe ces symptômes en trois catégories principales. On vous dresse une liste des symptômes les plus courants mais ceux-ci ne sont bien sûr pas exhaustifs :

1) Les symptômes physiques

  • Fatigue et épuisement constants
  • Insomnie ou troubles du sommeil
  • Maux de tête et tensions musculaires
  • Troubles digestifs tels que des maux d'estomac ou des nausées
  • Troubles de l’appétit
  • Sensations d’essoufflement ou d’oppression
  • Sueurs inhabituelles

2) Les symptômes émotionnels

  • Irritabilité et sautes d'humeur fréquentes
  • Crises de larmes
  • Sensation de mal-être
  • Sensibilité accrue

3) Les symptômes intellectuels

  • Diminution de la motivation et de l'engagement professionnel
  • Difficulté à se concentrer sur les tâches demandées
  • Problèmes de mémoire et de prise de décision

Ces symptômes peuvent conduire à des comportements de compensation comme l’augmentation de la consommation de tabac, d’alcool ou de caféine et l’isolement social vis-à-vis du reste de l’équipe.

Les causes du stress au travail

Le stress au travail peut être déclenché par divers facteurs, et ceux-ci peuvent varier d'une personne à l'autre. Nous sommes tous uniques et les sources de notre stress le sont aussi. Voici quelques-unes des causes les plus courantes du stress au travail :

  1. Une charge de travail excessive : Des exigences professionnelles démesurées peuvent entraîner une pression intense et un stress accru.
  2. Un manque de contrôle : L'impression de ne pas avoir le contrôle sur ses tâches ou son environnement de travail peut générer du stress.
  3. Un manque de soutien : Un manque de soutien de la part de ses supérieurs hiérarchiques ou de ses collègues peut augmenter le stress au travail et renforcer l’isolement.
  4. Des relations difficiles : Les conflits interpersonnels et les relations tendues au travail sont une source fréquente de stress.
  5. Un déséquilibre entre vie professionnelle et personnelle : L'incapacité à trouver un équilibre sain entre travail et vie personnelle peut entraîner un stress considérable en rendant plus rares les sas de décompression et temps de déconnexion.
  6. L’insécurité d'emploi : La peur de perdre son emploi ou l'incertitude quant à son avenir professionnel au sein de l’entreprise peuvent générer du stress.
  7. Un manque de reconnaissance : Le manque de reconnaissance ou de récompense pour les efforts réalisés peut entraîner une détresse émotionnelle.

Il est important de comprendre les causes spécifiques de votre stress au travail afin de pouvoir mettre en place des mesures appropriées pour le gérer de manière efficace et proactive.

Comment reconnaître et estimer son niveau de stress ?

Voici quelques questions que recommande notre psychologue moka, Louise Peirera, pour évaluer votre niveau de stress :

  1. Ressentez-vous une tension ou une pression excessive dans votre travail ?
  2. Êtes-vous constamment préoccupé par vos tâches professionnelles, même en dehors des heures de travail ?
  3. Avez-vous du mal à vous détendre et à vous déconnecter du travail ?
  4. Comment vous sentez-vous physiquement et émotionnellement au travail ?
  5. Vous sentez-vous épuisé(e) ou vidé(e) à la fin de la journée de travail ?
  6. Avez-vous du mal à vous concentrer ou à prendre des décisions ?
  7. Êtes-vous souvent irritable ou réactif face aux situations professionnelles ?
  8. Avez-vous des problèmes de sommeil liés au travail ?
  9. À quel point vous sentez-vous satisfait(e) de votre équilibre entre vie professionnelle et personnelle ?
  10. Avez-vous remarqué des changements significatifs dans votre comportement ou votre humeur récemment ?

En répondant à ces questions, vous pouvez obtenir une meilleure compréhension de votre niveau de stress au travail et décider des mesures à prendre pour y répondre de manière adéquate.

Gardez en tête qu’il n’est parfois pas évident de s’auto-évaluer et qu’un accompagnement par un(e) professionnel(le) de la santé mentale peut aider à avoir une meilleure compréhension de la situation.

Les conséquences néfastes du stress chronique au travail

Le stress au travail - quand il s’étend dans la durée - peut avoir un impact significatif sur votre bien-être général, votre santé et votre performance professionnelle. Les symptômes décrits plus haut vont alors s’installer voire s’aggraver.

On vous dresse la liste des conséquences les plus courantes du stress chronique au travail :

  1. Burn-out : Le stress chronique non géré peut conduire à un épuisement professionnel, également connu sous le nom de burn-out. On le reconnaît également à la dépersonnalisation ou au cynisme qu’il génère et au sentiment de non-accomplissement personnel au travail.
  2. Problèmes de santé physique : Le stress au travail peut augmenter le risque de développer des problèmes de santé tels que les maladies cardiovasculaires, le diabète de type 2 ainsi que l’obésité ou le surpoids quand il est également associé à un temps de travail prolongé (plus de 55 heures par semaine).
  3. Troubles mentaux : Le stress prolongé peut contribuer au développement de troubles mentaux tels que le trouble anxieux généralisé ou la dépression.
  4. Diminution de la productivité : Un niveau élevé de stress peut affecter votre capacité à vous concentrer, à prendre des décisions et à accomplir vos tâches de manière efficace.
  5. Impact sur les relations interpersonnelles : Le stress peut entraîner des conflits et une détérioration des relations avec vos collègues, vos supérieurs hiérarchiques et même votre famille et vos amis.

Toutes ces conséquences individuelles peuvent entraîner un absentéisme accru voire du turnover au sein de l’entreprise. D’un point de vue sociétal, les conséquences du stress au travail ne sont pas négligeables non plus puisque selon l’INRS, « le coût social du stress professionnel est estimé entre 2 et 3 milliards d’euros, ces chiffres incluant les dépenses de soins, celles dues à l’absentéisme, aux cessations d’activité et aux décès prématurés. ».

Comment gérer son stress au travail ?

Maintenant que nous avons examiné les causes et les conséquences du stress au travail, explorons des stratégies et des techniques efficaces pour le gérer de manière proactive. Nos psychologues moka vous proposent quelques conseils pratiques pour gérer le stress au travail :

Techniques de gestion du stress

  1. Apprenez à vous détendre : Pratiquez des techniques de relaxation telles que la respiration profonde, la méditation, la cohérence cardiaque ou le yoga pour réduire le stress et favoriser la détente.
  2. Faites de l'exercice régulièrement : L'activité physique régulière est un excellent moyen de réduire le stress et de stimuler votre bien-être général. Essayez de trouver une activité physique que vous aimez et intégrez-la à votre routine quotidienne.
  3. Utilisez des techniques de gestion du temps : Apprenez à prioriser vos tâches, à déléguer lorsque cela est possible et à éviter la procrastination. Une bonne gestion du temps peut réduire considérablement le stress lié aux délais et aux charges de travail élevées.
  4. Fixez des limites claires : Apprenez à dire "non" lorsque vous êtes dépassé(e) et à établir des limites saines entre votre travail et votre vie personnelle. Il est important de vous accorder du temps pour vous reposer et vous ressourcer en dehors du travail.
  5. Trouvez des activités qui vous plaisent : Engagez-vous dans des activités qui vous apportent de la joie et vous permettent de vous détendre en dehors du travail. Que ce soit la lecture, le jardinage, la musique ou les loisirs créatifs, trouvez ce qui fonctionne pour vous et intégrez-le dans votre routine.

Améliorer l'équilibre entre vie professionnelle et personnelle

L'équilibre entre vie professionnelle et personnelle est essentiel pour gérer le stress au travail. Voici quelques conseils pour améliorer cet équilibre :

  1. Définissez des limites : Fixez des limites claires entre votre vie professionnelle et personnelle. Évitez de répondre aux e-mails professionnels en dehors des heures de travail, sauf cas exceptionnel.
  2. Planifiez du temps de qualité : Accordez-vous du temps de qualité pour vous-même et vos proches en dehors des heures de travail. Planifiez des activités qui vous apportent de la joie et vous permettent de vous détendre.
  3. Déconnectez-vous numériquement : Lorsque vous quittez le travail, éloignez-vous des écrans et réduisez votre temps passé sur les réseaux sociaux. Cela vous permettra de vous détendre et de vous ressourcer davantage.

Communication et soutien social

La communication et le soutien social sont essentiels pour gérer le stress au travail. Voici comment vous pouvez les intégrer dans votre vie professionnelle :

  1. Communiquez vos besoins : Exprimez vos besoins et vos préoccupations à vos supérieurs hiérarchiques ou à vos collègues de confiance. Une communication ouverte et bienveillante peut contribuer à résoudre les problèmes et à réduire le stress. Chez moka.care, on aime beaucoup la méthode de la Communication Non Violente.
  2. Cultivez des relations positives : Créez et entretenez des relations positives avec vos collègues. Avoir des collègues de confiance et un réseau de soutien au travail peut être bénéfique pour gérer le stress et améliorer votre bien-être professionnel.
  3. Cherchez du soutien extérieur : Si vous avez le sentiment d’être dans une situation de stress chronique et que vous avez du mal à le gérer malgré toutes les techniques précédemment citées, n'hésitez pas à demander l'aide d'un professionnel de la santé mentale. Un(e) thérapeute ou un(e) psychologue peut vous aider à développer des stratégies adaptées à votre situation.

L'importance de l'activité physique face au stress

L'activité physique régulière joue un rôle crucial dans la gestion du stress au travail. Voici pourquoi :

  1. Réduction du stress : L'exercice physique libère des endorphines, des hormones qui améliorent l'humeur et réduisent le stress.
  2. Gestion de l'anxiété : L'activité physique régulière peut réduire les symptômes de l'anxiété et favoriser une meilleure gestion des situations stressantes.
  3. Amélioration du sommeil : L'exercice régulier peut améliorer la qualité du sommeil, ce qui est essentiel pour une récupération adéquate et une réduction du stress.

Il est recommandé de faire au moins 150 minutes d'activité physique modérée à intense chaque semaine. Trouvez une activité qui vous plaît, qu'il s'agisse de la course à pied, de la natation, du vélo ou d'une classe de danse, et intégrez-la à votre routine hebdomadaire.

FAQ sur le stress au travail

1. Quelle est la différence entre le stress au travail et le burn-out ?

Le stress au travail est une réponse normale du corps à des demandes excessives ou persistantes. Le burn-out, en revanche, est un état d'épuisement physique, émotionnel et mental résultant d'un stress chronique non géré. Le burn-out est souvent caractérisé par une sensation de vide, de cynisme et de détachement vis-à-vis du travail.

2. Quelle est la différence entre le stress et l’anxiété ?

Notre psychologue moka explique : “L’anxiété est l’anticipation d’une menace future et est vécue par tout le monde, de façon plus ou moins intense selon les périodes de la vie. Elle devient problématique quand elle interfère avec notre fonctionnement normal sur le plan social et physique. Par exemple, si cela amène des conduites d’évitement d’évènements sociaux jusqu’à développer un trouble agoraphobe.

3. Existe-t-il des techniques de relaxation rapides que je peux utiliser au travail pour réduire mon stress ?

Oui, il existe plusieurs techniques de relaxation rapides que vous pouvez utiliser au travail pour réduire votre stress. Voici quelques exemples :

  • La respiration profonde : Prenez quelques instants pour inspirer profondément par le nez, en gonflant votre abdomen, puis expirez lentement par la bouche. Répétez ce processus plusieurs fois en vous concentrant sur votre respiration.
  • Les étirements : Effectuez quelques étirements doux pour relâcher les tensions musculaires. Vous pouvez étirer vos bras, votre cou et vos épaules tout en restant assis à votre bureau.
  • La visualisation : Fermez les yeux et imaginez-vous dans un lieu calme et paisible. Visualisez-vous en train de vous détendre et de relâcher toutes les tensions de votre corps.

Ces techniques peuvent être utilisées discrètement au bureau et vous aideront à vous sentir plus calme et détendu(e) pendant la journée de travail.

On l’a vu, le stress au travail est un problème courant qui peut avoir des conséquences néfastes sur notre bien-être, notre santé et notre vie professionnelle. Il est donc essentiel de reconnaître les signaux du stress et de savoir prendre des mesures rapides pour le gérer efficacement.

En utilisant des techniques de gestion du stress, en améliorant l'équilibre entre vie professionnelle et personnelle, en favorisant la communication et le soutien social, ainsi qu'en intégrant l'activité physique dans notre quotidien, nous pouvons réduire le stress au travail et préserver notre bien-être.

N'oubliez pas que chaque personne est unique et que ce qui fonctionne pour une personne peut ne pas fonctionner pour une autre. Trouvez les stratégies qui vous conviennent le mieux et n'hésitez pas à demander de l'aide à un(e) professionnel(le) de la santé mentale si nécessaire. Nos psychologues moka sont à votre disposition si vous souhaitez échanger sur le sujet.

Télécharger le livre blanc

Vous avez
des questions,
nous avons les
réponses

No items found.
Découvrez notre dernier guide
X

Travail émotionnel des RH : des clés pour comprendre et s'alléger

Dans ce guide en partenariat avec le cabinet de conseil Korn Ferry, vous apprendrez  :

Icon encoche
Pourquoi le métier de RH implique une charge émotionnelle accrue
Icon encoche
Quelles solutions les RH peuvent mettre en place pour se préserver
Icon encoche
Comment les équipes dirigeantes peuvent prendre soin des équipes RH au quotidien

En cliquant sur “Télécharger le guide”, vous autorisez moka.care à stocker et traiter les données soumises ci-dessus afin de vous fournir le contenu demandé et/ou à des fins de prospection commerciale.

Merci d'avoir téléchargé notre livre blanc !

Gardez un oeil sur votre boîte mail. Nous vous l'envoyons au plus vite.
Retour sur moka.care
Oops, veuillez réessayer