Vous êtes...

rôle du manager santé mentale

Santé mentale au travail : quel est le rôle du manager ?

Crise du covid, télétravail, attentes accrues des salariés… le rôle du manager n’a jamais été aussi complexe.

Selon l’étude de moka. care et JobTeaser sur la santé mentale des jeunes actifs, 88% d’entre eux pensent que l’entreprise a un rôle à jouer dans ce domaine.

S’il semble naturel que les RH s’emparent du sujet, les managers sont parfois désemparés face à cette quête de bien-être mental au travail. On a donc décidé de faire le point avec Thomas Nivol, Head of People chez moka.care, afin qu’il nous livre les bonnes pratiques managériales pour veiller à la santé mentale des équipes.

Les quatre piliers du manager pour prendre soin du mental de ses équipes

Face aux enjeux de santé mentale au travail, Thomas recommande des pratiques simples autour de quatre piliers fondamentaux.

  • Communiquer : il est essentiel d’échanger avec vos équipes notamment sur vos attentes et sur la définition des objectifs. Quand ce qui est attendu est clair, cela évite un stress inutile et tout le monde sait où aller.
  • Partager : en tant que manager, il faut accepter d’être vulnérable et oser dire quand on ne sait pas. Cela permet de créer de la proximité et de l’empathie avec les équipes. Cela aide également à lutter contre le syndrome de l’imposteur. En partageant ses doutes, on déstigmatise le fait de ne pas avoir réponse à tout.
  • Célébrer : en France, la culture de la célébration est peu présente alors qu’elle est essentielle. Célébrons les succès, et pas uniquement les succès finaux mais aussi les différentes étapes qui nous permettent d’y accéder. Là encore, c’est l’occasion de mettre en valeur les réussites de certains collaborateurs et de booster leur confiance en eux. Bien évidemment, on évite de s’attribuer tous les succès et on rend à César ce qui est à César.
  • Respecter :

- les périodes de “cool-down”. Si les périodes de production sont souvent très encadrées, il est capital de s’assurer que les périodes hors-production le soient également. Cela veut dire ne pas envoyer de messages lors de ces moments plus calmes et pour cela il est essentiel que les managers montrent l’exemple. Il est aussi possible de créer de nouvelles périodes de “cool-down” qui facilitent la déconnexion. Par exemple, chez moka.care, nous ne faisons plus de nouvelles demandes à des membres de l’équipe à partir de 15h le vendredi. En parallèle, nous avons mis en place les vendredis après-midis sans réunions. Cela aide chacun à redescendre d’une semaine chargée et à terminer ce qu’il doit faire sereinement.

- les horaires. Si vous avez fixé des horaires clairs auprès de vos équipes, soyez également clairs sur les moments où les salariés sont “off”. En tant que manager, montrez l’exemple : prenez des congés, partez tôt, prouvez qu’il est possible de suivre le cadre mis en place. Si les horaires ne sont pas fixes, alors faites confiance à vos équipes et concentrez-vous sur l’essentiel, c’est-à-dire les résultats.

Quand on sait que 50% des salariés démissionnent non pas à cause de leurs missions ou du salaire mais en raison de leur supérieur (rapport Gallup), on réalise l’importance du rôle du manager pour le bien-être du collaborateur.Les managers sont en effet en première ligne quand il s’agit de gérer la charge de travail des collaborateurs, leur trajectoire professionnelle ou encore la communication au sein du groupe : des éléments cruciaux pour créer un cadre de travail propice au développement de chacun.

Quand passer le relais aux RH ou à des professionnels ?

Fabiola Rémond est psychologue référente pour moka.care. Selon elle, un manager se doit de mettre en place un maximum de bonnes pratiques quant à la charge de travail, aux rythmes de chacun ainsi qu’à la communication au sein des équipes. Pour autant, son rôle a aussi des limites : “Il faut garder en tête que la santé mentale est une affaire d’équipe. N’hésitez donc pas à contacter les RH lorsque des signaux faibles de mal-être se font sentir afin de mettre en place dès que possible des actions de prévention. Les RH seront également habilités à proposer un rendez-vous avec le médecin du travail si nécessaire.

Si les solutions trouvées en interne ne permettent pas de résoudre les situations de mal-être au travail au sein de votre équipe, il peut alors être nécessaire de passer le relais à un(e) psychologue qui saura proposer un accompagnement adapté.

Télécharger le livre blanc

Faisons de la
santé mentale la force
de votre entreprise.

proposer moka.care à mes équipes