Iphone background

Vous êtes...

Addiction aux écrans

Addiction aux écrans : les liaisons dangereuses entre smartphone et santé mentale

3
minutes de lecture

Un Français passe en moyenne 56 heures par semaine devant les écrans, selon une étude NordVPN de 2021. Cela représente 27 ans à l’échelle d’une vie, soit plus que le temps passé à dormir (entre 25 et 27 ans).

Si le smartphone est très vite devenu un outil essentiel à nos vies, il s’est aussi avéré être une source d’addiction. Une addiction aux écrans qui n’est pas sans conséquence, aussi bien sur la santé mentale que sur la santé physique.

Qu’est ce que l’addiction aux écrans ? Comment retrouver un usage raisonné de ceux-ci ? Et quel rôle l’entreprise peut-elle et doit-elle jouer dans la prévention de ces comportements ?

Nous avons eu le plaisir d’interviewer Yannick Guillodo, médecin du sport et auteur du livre “Le smartphone tue !” à ce sujet afin de vous partager quelques pistes de réflexion.

Docteur Yannick Guillodo

Addiction au smartphone : de quoi parle-t-on ?

L’adoption du numérique dans nos vies quotidiennes a été d’une rapidité inégalée. En quelques années, le smartphone est passé d’absent à omniprésent, au travail comme à la maison. En moins de 20 ans, il est devenu essentiel à nos quotidiens, une vitesse d’adoption jamais connue par une autre technologie humaine.

Le confinement a également contribué à rajouter du temps d’écran de loisirs à nos habitudes.

L'addiction aux écrans n'est pas, à ce jour, un diagnostic reconnu par nos confrères addictologues. Malgré tout, 45 % des usagers ont un usage problématique avec le smartphone”, nous explique le Docteur Guilllodo.

L’addiction aux écrans peut se traduire par différents symptômes : l’impossibilité de rester loin de son téléphone ou de réduire son temps d’écran, l’ouverture inconsciente de certaines applications : généralement les réseaux sociaux, certaines douleurs physiques comme des maux de dos, et parfois même des changements d’humeur…

S’il est possible de développer une addiction aux écrans, c’est parce que ces derniers capturent notre attention mieux que personne et peuvent même dérégler notre système dopaminergique, le circuit de la récompense. Le smartphone nous donne des doses de dopamine, l’hormone du plaisir, hautement addictive pour le cerveau.

Les conséquences de l’addiction aux écrans sur la santé

En ce qui concerne la santé physique, on constate une augmentation des troubles musculo-squelettiques (TMS) chez les collaborateurs, notamment ceux qui travaillent devant un écran.

En 2022, 86% des salariés souffriraient d’au moins un TMS, selon une étude de l’Ifop. 77% d’entre eux attribuent ces douleurs à leur activité professionnelle.

Les douleurs les plus répandues se situent au dos et à la nuque. Elles représentent un enjeu de santé au travail. L’entreprise doit donc les considérer et proposer un environnement professionnel propice au bien-être et à la bonne santé de ses collaborateurs.

Yannick Guillodo met également en garde contre la sédentarité induite par le fait d’être constamment assis devant un écran : “Nous nous sommes terriblement sédentarisés ces 20 dernières années, notamment à cause du smartphone qui a bouleversé notre vie numérique.

La sédentarité représente un risque pour la santé plus important qu’on ne pourrait l’imaginer. En effet, rester assis plus de 7 à 8h par jour augmente le risque de toutes les maladies graves non transmissibles d’environ 20% selon le Dr Guillodo. Les maladies graves non transmissibles (infarctus, accidents vasculaires cérébraux, cancers, diabète et affections respiratoires chroniques) étant responsables de près de 74% des décès dans le monde, selon l’OMS.

Mais l’addiction aux écrans a également des conséquences sur la santé mentale. Un temps d’écrans excessif aurait un impact sur l’hyperactivité, les troubles de l’humeur et le stress. Si une présence accrue sur les écrans ne va pas forcément créer ces troubles, elle peut avoir un effet aggravant sur des troubles pré-existants.

Alors comment retrouver un usage raisonné des écrans ?

Yannick Guillodo nous parle des trois piliers de la prévention primaire pour réduire ces facteurs de risques : “Ils sont très simples, il s’agit de plus bouger, mieux manger et de bien dormir”.
  • Plus bouger : il ne s’agit pas tant de faire du sport (même si l’activité physique est toujours conseillée bien sûr), mais plutôt d’être régulièrement en mouvement dans la journée pour couper les périodes de sédentarité et permettre au sang de mieux circuler dans le corps.
  • Mieux manger : améliorer son alimentation, cela ne veut pas forcément dire moins manger  mais plutôt manger varié et limiter les des produits transformés .
  • Bien dormir : limiter les écrans avant de se coucher pour améliorer la qualité de son sommeil et dormir suffisamment longtemps. Il est recommandé de dormir entre 7 et 9 heures par nuit, pour les adultes entre 18 et 64 ans.

Sédentarité : quel rôle l’entreprise peut-elle jouer ?

Pour le docteur Guillodo : “L’entreprise doit informer les collaborateurs des risques liés à la sédentarité”.

Le premier rôle de l’entreprise dans la prévention de l’addiction aux écrans est donc un rôle informatif, mais ce n’est pas le seul. L’entreprise doit également offrir un environnement de travail sain pour les collaborateurs et cela peut passer par différentes actions :

  • Encourager des pauses actives qui incitent les collaborateurs à se lever pendant quelques minutes régulièrement.  Par exemple, cela peut se faire en éloignant les machines à café des postes de travail pour forcer au déplacement lorsque cela est possible.
  • Ne pas faire plus de deux heures de réunion de suite. La concentration des cadres se réduit au bout de 52 minutes de réunion en moyenne, selon un sondage Ifop de 2015. Des réunions plus courtes sont donc non seulement plus efficaces mais aussi plus productives.
  • Proposer quand cela est possible des réunions en marchant, pour favoriser le mouvement du corps et booster la créativité.
  • Rappeler aux collaborateurs leur droit à la déconnexion, et les inciter à le respecter.
  • Rendre plus ergonomiques les postes de travail des collaborateurs. Cela peut passer par différents ajustements de l’espace : mettre le double écran à hauteur des yeux pour ne pas cambrer la nuque, avoir une chaise de bureau à la hauteur modulable, pourquoi pas permettre au collaborateurs de travailler debout ou de modifier la hauteur de leurs bureaux…

Les écrans, s’ils nous aident au quotidien, comportent comme toute technologie une part de risque selon l’utilisation qui en est faite. Les connaître et les prévenir est un enjeu majeur pour les entreprises qui entendent garantir la santé physique et mentale de leurs équipes. Cela peut permettre de conserver les nombreux avantages du numérique, tout en prenant soin de soi, et n’oubliez pas, “plus bouger, mieux manger, bien dormir” !

Télécharger le livre blanc

Vous avez
des questions,
nous avons les
réponses

No items found.
Découvrez notre dernier guide
X

Travail émotionnel des RH : des clés pour comprendre et s'alléger

Dans ce guide en partenariat avec le cabinet de conseil Korn Ferry, vous apprendrez  :

Icon encoche
Pourquoi le métier de RH implique une charge émotionnelle accrue
Icon encoche
Quelles solutions les RH peuvent mettre en place pour se préserver
Icon encoche
Comment les équipes dirigeantes peuvent prendre soin des équipes RH au quotidien

En cliquant sur “Télécharger le guide”, vous autorisez moka.care à stocker et traiter les données soumises ci-dessus afin de vous fournir le contenu demandé et/ou à des fins de prospection commerciale.

Merci d'avoir téléchargé notre livre blanc !

Gardez un oeil sur votre boîte mail. Nous vous l'envoyons au plus vite.
Retour sur moka.care
Oops, veuillez réessayer
Rencontrez-nous

64% des employés se disent stressés au travail *
Que faire ?

Avec moka.care, donnez accès à vos équipes à :

Icon encoche
Un accompagnement humain, personnalisé, et absolument confidentiel
Icon encoche
Une expertise incarnée par 150+ psychologues, coachs et thérapeutes que nous avons sélectionnés
Icon encoche
Des formations dédiées pour prévenir les RPS et former vos collaborateurs à la gestion du stress, à la prévention des conflits, etc.
Icon encoche
Un soutien RH pour identifier les enjeux de l'entreprise, prévenir les risques, et mesurer l'impact
Icon encoche
Une App et 200+ contenus pour se former et prendre soin de soi

* Résultat de l’étude “People at Work 2022” de l’ADP, en Septembre 2022

💡
Attention, ce formulaire est réservé aux dirigeant(e)s et aux fonctions RH.
Pour nous mettre en relation avec vos RH, cliquez ici.
💡
Attention, ce formulaire est réservé aux entreprises souhaitant découvrir nos services.
Pour devenir praticien avec moka.care, cliquez ici.
Déjà membre ? Connectez-vous

Merci d'avoir pris le temps de remplir notre formulaire de contact !

Gardez un oeil sur votre boîte mail ; nous revenons vers vous au plus vite.
Retour sur moka.care
Oops, veuillez réessayer
Découvrez notre dernier guide
X

Travail émotionnel des RH : des clés pour comprendre et s'alléger

Dans ce guide en partenariat avec le cabinet de conseil Korn Ferry, vous apprendrez  :

Icon encoche
Pourquoi le métier de RH implique une charge émotionnelle accrue
Icon encoche
Quelles solutions les RH peuvent mettre en place pour se préserver
Icon encoche
Comment les équipes dirigeantes peuvent prendre soin des équipes RH au quotidien

En cliquant sur “Télécharger le guide”, vous autorisez moka.care à stocker et traiter les données soumises ci-dessus afin de vous fournir le contenu demandé et/ou à des fins de prospection commerciale.

Merci d'avoir téléchargé notre livre blanc !

Gardez un oeil sur votre boîte mail. Nous vous l'envoyons au plus vite.
Retour sur moka.care
Oops, veuillez réessayer
Découvrez notre dernier guide
X

Les nouveaux managers :
le travail se réinvente,
le manager aussi

Un monde qui change demande des éclaireurs qui évoluent aussi. Dans ce guide en partenariat avec Kea & Partners, vous apprendrez  :

Icon encoche
Comment prendre soin de soi en tant que manager avant de prendre soin des autres
Icon encoche
Comment trouver un équilibre entre exigence et bienveillance vis-à-vis de ses équipes

En cliquant sur “Télécharger le guide”, vous autorisez moka.care à stocker et traiter les données soumises ci-dessus afin de vous fournir le contenu demandé et/ou à des fins de prospection commerciale.

Merci d'avoir téléchargé notre livre blanc !

Gardez un oeil sur votre boîte mail. Nous vous l'envoyons au plus vite.
Retour sur moka.care
Oops, veuillez réessayer

La santé mentale est la deuxième cause des arrêts maladie en France

Quel impact sur la santé financière de votre entreprise ?
Faites une estimation des coûts de l’absentéisme, du turnover et des burn-outs avec notre calculateur.
Calculer les coûts