Pourquoi est-il à la fois complexe et primordial de trouver le bon praticien ?

Chaque personne est unique et nous savons qu'il est parfois difficile de se lancer car trouver la « bonne » personne relève du parcours du combattant. Prendre soin de son mental, c’est comme pour le sport : certains préfèrent courir d’autres faire du rugby, du yoga ou du tennis. En psychologie c’est pareil, il existe plein de « sports », c’est à dire différents types de méthodes et d’approches. Trouver celles qui vont nous parler n’est jamais facile. Nous vous en disons plus dans ce post pour vous permettre de vous faire une première idée sur les différentes approches et sur l’intérêt de choisir celle qui vous correspond.


Tout d’abord, vous vous demandez peut-être pourquoi ne pas choisir son praticien au hasard ?


Tout simplement parce que trouver l’approche qui nous correspond permet d’obtenir de meilleurs résultats. En effet, des études scientifiques1 montrent que la réussite de l'accompagnement dépend à 60% de facteurs qu'on peut orienter dès le départ :

  • 30% correspondent à des facteurs relationnels. Force de la relation entre le psychologue et son patient, garantie de confidentialité, sentiment de confiance, capacité d'empathie. Ce qu'on appelle "l'alliance thérapeutique".

  • 15% dépendent de la technique et des outils utilisés en fonction de la situation. Thérapies brèves (TCC, EMDR…), hypnose, ICV (intégration du cycle de vie), psychanalyse, thérapies de groupes et thérapies familiales, PNL et analyse transactionnelle…

  • 15% enfin dépendent des attentes du patient vis-à-vis de la thérapie. En d'autres mots le de croire à la logique de la thérapie. D'où l'importance de choisir un psychologue et une technique qui vous correspondent.

Les 40% restant sont des facteurs extra-thérapeutiques qu'on ne peut pas maîtriser (ex: environnement, support social, événement fortuits). Ainsi, choisir au hasard son praticien c'est très clairement diminuer ses chances de trouver celui ou celle qui correspond à nos attentes. Mais comment faire pour trouver le bon ? Nous vous donnons quelques éléments de réflexions dans la suite de ce post.



Quelle est la différence entre un psychologue et un coach ?



Un psychologue clinicien est un expert du comportement et des émotions. Il écoute, observe, échanger et conseille dans le but d’apporter un mieux-être, d’apprendre à connaitre et à gérer ses émotions ou encore de mieux vivre une situation difficile. Le psychologue est un explorateur.




Un coach quant à lui est un entraîneur. Il va aider à appréhender une situation donnée qui vous pose question. Il permet de trouver les ressources et l'énergie qui sont en nous pour avancer. C’est un révélateur de capacités.





Zoom sur la psychologie : un univers dans lequel il existe plein de « sports »


Lorsqu’on pense « psychologie », on a souvent en tête l’image d’un homme en costume début 20è qui reçoit des personnes sur son divan et qui reste silencieux. Cette vision de la psychologie est clairement clichée. La psychologie c’est un monde avec différentes disciplines, aussi riches les unes que les autres. Voici une petite revue (non-exhaustive) des méthodes les plus utilisées.

a) Les méthodes d’inspiration psychanalytique


La psychanalyse repose sur une théorie développée par Sigmund Freud au début du 20ème siècle. Les psychanalystes considèrent que nos tourments sont causés par des éléments cachés dans notre inconscient. Chez moka.care certains de nos praticiens utilisent cette méthode. Mais ne vous inquiétez pas, ça ne veut pas dire rester silencieux pendant toute la séance. Ça veut plutôt dire être dans l’écoute active et vous guider dans une exploration de vous-même et de vos schémas inconscients dans le but de mieux vous comprendre.

b) Les thérapies dites « brèves »


Les thérapies brèves comme les thérapies cognitivo-comportementales (TCC) adressent directement le « symptôme ». L’objectif est de changer notre façon de penser (rien que ça !) en modifiant nos mécanismes mentaux (ex : « Je dois être le/la meilleure sinon je ne vaux rien ») ou des comportements spécifiques (ex : tocs, addiction). Les TCC sont aussi jugées plus « scientifiques » car elles reposent sur des outils dont l’efficacité est prouvée et mesurée.


c) L’hypnothérapie


L’hypnothérapeute aide à entrer dans un état où l’inconscient va prendre le dessus le conscient. Le thérapeute va échanger avec l’inconscient de la personne pour mieux comprendre ses problèmes et leurs causes, dans le but d’opérer un changement. Cette méthode est très utilisée pour traiter les phobies, la dépression, pour limiter le stress ou travailler sa confiance en soi.


Ne vous inquiétez pas, à aucun moment c’est de la manipulation – l’idée est de d’inviter l'inconscient à se défaire de ses idées nuisibles et à les remplacer par des idées plus justes pour nous.


d) La systémique


En quelques mots, l’approche systémique permet de penser les choses dans un ensemble et non dans une individualité : elle propose une analyse sur les liens, les relations et les différents contextes à prendre en considération (familial, professionnel, social, culturel, etc.).


Comme la psychologie, le coaching est aussi composé de nombreux outils. En voici quelques-uns


a) L’analyse transactionnelle


L’objectif est ici de savoir adapter sa communication à son interlocuteur. L'analyse transactionnelle permet de prendre conscience des messages contraignants auxquels nous sommes confrontés depuis l’enfance (« sois parfait », « sois fort », « fais des efforts », « fais plaisir », « dépêche-toi ») afin de mieux les comprendre et les gérer.





b) Techniques narratives et reformulation


On peut parfois avoir l’impression que notre vie se déroule selon un modèle invariable. On se sent piégé et on n'arrive pas à sortir d'une sorte de fatalité. Par exemple : "Je ne suis pas reconnu pour mon travail". Le coach va alors nous aider à faire ressurgir des situations positives vécues. Ces histoires aujourd’hui secondaires s'étofferont jusqu'à passer au premier plan, laissant l'histoire dominante se dissiper.





c) Le théâtre d’improvisation


L’idée est d’utiliser des techniques théâtrales pour savoir réagir sereinement face à des situations nouvelles sans se laisser envahir par le stress - tout en déployant notre potentiel.






d) Programmation Neuro-linguistique (PNL)


La PNL nous aide à développer des comportements de réussite en nous apprenant à mobiliser nos ressources et à utiliser nos sens. C’est un ensemble de techniques de communication et de transformation de soi qui s’intéresse à nos réactions plutôt qu’aux origines de nos comportements.

Elle privilégie le comment au pourquoi et propose une grille d’observation pour améliorer la perception que nous avons de nous-mêmes et des autres.



Vous avez donc l’embarras du choix selon ce que vous voulez travailler et ce qui vous attire. Nous sommes conscients que ces quelques lignes ne sont qu’un aperçu et qu’il n’est pas aisé de choisir de ce qui vous convient le mieux. Pourtant le choix de la méthode ainsi que de votre thérapeute est important car cela va grandement influencer les résultats que vous allez obtenir c’est pour cela que notre équipe est à votre disposition pour vous aider à trouver la méthode et la personne qui vous correspondent !


Un grand merci à Clémence Brun, d'AD-HOC Lab pour son aide précieuse !

moka.care n'est  pas un service d'urgence - en cas d'urgence, contactez le 15

moka.care is not an emergency service, please call 15 in case of emergency

Copyright © 2020 by moka.care, tous droits réservés.