Ils nous disaient « ayez un esprit sain dans un corps sain » ?

Au 1er siècle après JC, un jeune poète romain, Juvénal, écrit dans ses Satires, que « ce qu’il faut implorer c’est un esprit sain dans un corps sain ». Cette phrase sera reprise à de multiples reprises dans l’histoire. Pierre de Coubertin l’a par exemple adaptée pour promouvoir les JO avec « un esprit ardent dans un corps musclé ». ASICS est allé plus loin encore en faisant l’acronyme de sa marque : Anima Sana In Corpore Sano.

Aujourd’hui, si nous sommes tous conscients de l'importance de prendre soin de notre santé physique, ne devrions-nous pas accorder plus d’importance à la « santé » de notre esprit ? Peu de personnes, lorsqu’elles ont le choix, imaginent passer une journée sans se nourrir. Pourtant, nous acceptons parfois de subir énormément de stress sur de longues périodes sans remettre en cause notre mode de vie. En parallèle, nous nous laissons parfois envahir par des émotions qui nous rongent et qui détériorent nos relations sans chercher à les comprendre et à les dissiper…


Il existe un déséquilibre entre le soin que l’on accorde à notre santé physique et l’attention que l’on donne à notre « santé » mentale. Avant de vous partager quelques conseils pour prendre soin de vous, nous nous sommes demandés quelles étaient les causes de ce déséquilibre.


Point #1 : le sujet est encore trop stigmatisé, parfois presque tabou.


Quand moka.care a germé dans notre tête il y a bientôt un an, nous parlions beaucoup de « santé mentale ». On nous disait alors "ok, cool mais vous n'avez pas un nom plus positif que « santé mentale », quelque chose qui fasse moins pathologique ?".


Quand on y réfléchit, pourquoi existe-t-il une gêne quand on parle de santé mentale ? Pourquoi prendre soin de sa santé mentale ne serait réservé qu'aux malades, au domaine du "pathologique", alors que tout le monde, même ceux qui ne sont pas malades, devraient prendre soin de leur santé physique ?

Pourquoi le travail sur le « mental » ne serait réservé qu'aux sportifs de haut niveau ?

La conséquence de ce cliché, comme tous les clichés, est simple : nous considérons que prendre soin de notre santé mentale est secondaire, voire ridicule. Chez moka.care, nous défendons tout le contraire et nous pensons que notre esprit mérite autant d'attention que notre corps. Nous sommes convaincus que tout le monde gagnerait à aller voir un psy, à méditer, à considérer le cerveau comme un muscle et à lui accorder du repos quand il est trop sollicité – regardez le très bon TED de Guy Winch pour aller plus loin sur ce sujet.


Point #2 : on ne nous a jamais appris comment prendre soin de notre santé mentale.


Quand on était petits, nos parents nous disaient de nous laver les dents 3 minutes le matin et le soir, de faire attention en traversant la route pour ne pas nous faire renverser… Mais nous a-t-on appris que regarder un écran une dizaine d'heures par jour, y compris au réveil et avant de se coucher, génère du stress, des difficultés à dormir, des dérèglements hormonaux ?


A l'école on nous apprenait à bien compter, bien lire et écrire, à faire du sport… Mais est ce que l'école nous a appris à comprendre ce que nous ressentons plutôt qu’à le subir ? À décrypter nos émotions pour mieux nous connaître ? À savoir comment vivre un échec pour mieux rebondir ?


Dans les médias enfin, on nous dit qu'il est "recommandé de faire 30 minutes d'activité physique par jour", de "ne pas manger trop gras, trop sucré, salé" mais de plutôt de "manger 5 fruits et légumes par jour". Avez-vous déjà vu une pub publique qui recommande "de méditer 10 minutes par jour", ou "de ne pas créer trop de dopamine en regardant toutes les deux secondes si on a un nouveau like sur Insta". Non. Pour tous ces sujets-là, on considère que c'est l'expérience de la vie qui nous l'apprendra.


Pourtant, prendre soin de son esprit, c'est comme tout, ça s'apprend et ça se cultive. Et c'est bien cela qui nous permet de mieux nous connaitre, de prendre de bonnes décisions ou, tout simplement, de nous réaliser.


Voici donc quelques conseils de l’équipe moka.care pour prendre soin de vous.

Méditez : la pratique de la méditation vous permettra de réagir plus positivement face aux événements stressants. Cette pratique consiste à apprendre à être à l’écoute de soi-même, de son corps et de ses sensations. On respire, on accepte ses émotions, y compris celles qui sont désagréables pour les laisser aller. On apprend à mieux accepter les aléas du quotidien ce qui participe à un bien-être général.

Explorez votre esprit et vos émotions. Que faire quand notre esprit tourne en boucle ? Une bonne santé mentale passe par exemple par la compréhension de nos schémas de pensée. Un schéma, c’est une affirmation inconsciente qui nous trotte dans la tête et qui peut être activée par divers éléments de notre environnement. Nos schémas sont plutôt sympas puisqu’ils guident notre interprétation des événements. Ils le sont moins quand ils deviennent néfastes pour nous, comme par exemple quand on se répète « de toute façon je suis incompétent(e) ». Si ce schéma est très actif, nous avons tendance à interpréter tout échec comme incombant à un manque de compétence, alors même qu’un grand nombre de facteurs extérieurs peuvent avoir participé à cet échec. D’où l’intérêt de savoir repérer ces schémas de pensée avant qu’ils nous mènent à voir tout en noir. Pourquoi déjà ne pas commencer par éviter de penser en termes de « je dois » et davantage penser en termes de « je veux » ? Pour aller plus loin, les praticiens de l’équipe moka.care sont là pour vous aider à les identifier, les modifier ou les désactiver. Avec de la pratique, vous serez capable d’anticiper et de mettre hors d’état de nuire vos schémas avant même qu’ils n’apparaissent !

Réduisez votre exposition aux écrans et aux réseaux sociaux. On fera prochainement un post dédié sur ce sujet mais, pour faire court, les réseaux sociaux forcent nos neurones à secréter de la dopamine. La dopamine est l’hormone du plaisir, elle devient une véritable drogue lorsqu’elle est secrétée en trop grosse quantité. Nous devenons alors accros et alternons en continu les périodes d’euphorie et les périodes de « bad ». Pour aller plus loin sur ce sujet avant notre prochain post, regardez la super web série d’Arte Creative : Dopamine

Mangez, dormez et bougez : ils avaient dit « un esprit sain dans un corps sain », n’oublions donc pas le « corps » sain. Bien dormir, faire du sport, manger correctement participent aussi bien sûr activement à la santé de l’esprit.

Vous voulez en savoir plus sur les différentes façons de prendre soin de votre esprit ? N’hésitez pas à nous laisser un petit message, on sera ravis d’échanger.

Take care !


Un grand merci à Clémence Brun, d'AD-HOC Lab pour son aide précieuse !

moka.care is not an emergency service, please call 15 in case of emergency

Copyright © 2020 by moka.care, all rights reserved.